Violon, violoncelle, contrebasse : zoom sur les autres instruments à cordes

Vous êtes un passionné de musique et vous vous êtes décidé à acheter votre instrument de musique ? Sachez qu’il existe beaucoup de famille d’instruments, et l’instrument à corde en fait partie. À signaler qu’il existe de petites sous-catégories, tels que les outils à cordes avec clavier, les cordes pincées ainsi que les cordes frottées. Aussi, découvrez, dans les lignes qui vont suivre, quelques détails sur les différents types d’instruments à cordes ainsi que leurs caractéristiques spécifiques.

Quelques mots sur les instruments à cordes

Aussi connu sous l’appellation « cordophone », l’instrument à corde, est un instrument destiné à faire apparaître des sons musicaux dont la partie produisant un son est composée par une ou plusieurs cordes. En fait, c’est la vibration des cordes qui fait apparaître le son musical. Généralement, on distingue 3 types d’instruments à cordes : l’instrument à cordes frappées (exemples : le tympanon, le cymbalum, le piano…), l’instrument à cordes frottées (exemples : Contrebasse, Violoncelle, Alto, Violon…) et l’instrument à cordes pincées (exemples : le oud, le théorbe et le luth, la harpe, la guitare, le clavecin, le banjo…). En ce qui concerne l’outil à cordes frottées, l’instrumentiste frappe les cordes à l’aide d’un archet.

Une petite remarque : l’expert garni abondamment de l’entretien et de la fabrication de cette famille initiale d’outils est nommé luthier.

La harpe : un instrument de musique à cordes pincées

Cet objet fabriqué (à cordes pincées) pour réaliser des sons, est de modèle le plus  fréquemment triangulaire,  avec des fils tendus de différentes longueurs dont les plus courtes produisent les sons aux fréquences les plus élevées. C’est un instrument à corde asymétrique permettant de rapporter des sons, à l’inverse de la lyre dont les fils sont tendus parmi les doubles montants parallèles. Le musicien jouant de la harpe est dit harpiste.

A l’origine, il y avait deux genres de harpes : la harpe angulaire et la harpe arquée. Avec quelques instruments à percussion et la flûte, elle est l’un des plus vieux instruments de musique. Celle-ci est probablement née d’un objet qui peut faire apparaître un son vérifié par un instrumentiste dont la corde émet et vibre un son musical, relâché et tendu.

Le Tympanon : un instrument de musique à cordes frappées

L’instrument à corde en question doté d’un clavier qui est l’ancêtre de piano moderne, est un tympanon où un mécanisme de touche d’un instrument manipule les marteaux. L’un de ses devanciers immédiats est le roi gréco-bactrien. Cet élément sonore est composé de cavité d’un art musical amplifiant les vibrations aux sons. Les cordes sont frappées grâce aux baguettes d’acier ou tangentes ou marteaux.  Au commencement du XVIIIe siècle, ce tympanon est à la disposition spécifique de la gamme.

Le cordophone nommé tympanon est une histoire de vieux cordophones à caisse plate et à cordes pincées dans laquelle les fils sont frappés avec de marteaux légers  plutôt que d’être pincées. Ces éléments sonores européens en question tels que le persan, le tambal roumain, le Hackbrett des Alpes, les santur turc, le cymbálum hongrois, le santouri grec, ainsi que le yangqin chinois comprennent pour chacun des sons, doubles cordes en acier ou plus, allongées dans un retentissement sur la cavité, communément en forme de trapèze.Ces fils passent sur l’un ainsi que sous l’autre, de deux longues minces pièces de bois qui placent sur la table d’un élément sonore pour supporter les cordes allongées, qui descendent successivement vers la gauche et vers la droite pour faciliter un jeu de manière trop agitée avec des Médiators ou les doigts. Il est probable que les tympanons sont arrivés Europe du centre venant de la Perse antique dans le 15 ème siècle.

Banjo, mandoline, ukulélé : les dérivés de la guitare